Alexandra BENOIT, formateur MedicFormation

Alexandra BENOIT
Sage-femme DE
Docteure en Santé Publique
Master 2 Sciences et Technologies Biomédicales spécialité Diagnostic Prénatal

Son parcours :

Je suis actuellement sage-femme coordinatrice de la préservation de la fertilité féminine à l’hôpital Antoine Béclère (APHP) à Clamart (92) et docteure en recherche clinique, innovation technologique et santé publique.

Diplômée en 2012 de la faculté de Maïeutique Lyon Sud-Charles Mérieux, j'ai intègré le service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital Jean Verdier (APHP) à Bondy (93) où j'étais initialement impliquée dans les activités du Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Prénatal (CPDPN). J'ai mené des travaux de recherche sur le dépistage des craniosténoses en anténatal avec le Pr DI ROCCO à l’hôpital Necker. Puis je me suis orientée vers l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et ai  intègré en 2013 le service de médecine de la reproduction et préservation de la fertilité. Je suis amenée à développer et coordonner, en collaboration avec le Pr Grynberg, le parcours de préservation de la fertilité féminine qui permet de proposer la conservation de gamètes et/ou tissu ovarien aux femmes atteintes d’un cancer ou qui présentent des indications médicales non oncologiques comme par exemple l’endométriose.

J'ai alors décidé de m'intéresser à la prise de décision de ces jeunes femmes atteintes de cancer qui doivent faire des choix éclairés en matière de fertilité. J'ai donc poursuivi un cursus scientifique sur ces questions au sein de l’unité Inserm1086 à Caen en collaboration avec les Prs Moutel et Grynberg. Dès septembre 2017, j'ai pu intègré le service de médecine de la reproduction et préservation de la fertilité de l’hôpital Antoine Béclère où je mène des recherches qui m'ont permis de développer et valider scientifiquement un outil d’aide à la prise de décision pour accompagner les jeunes femmes atteintes d’un cancer du sein dans leur choix en matière de conservation de leurs gamètes.

L’imagerie féminine dans le contexte d’infertilité m'intéresse beaucoup. C'est pourquoi je suis également titulaire d’une formation universitaire en échographie gynécologique et obstétricale.

Mon activité de membre de la Société Européenne Humaine de Reproduction et Embryologie (ESHRE) m'amène à avoir l'occasion de donner des conférences nationales et internationales, et suis, avec mes collaborateurs, à l'origine de publications nationales et internationales dans des revues à comité de lecture.

Aujourd'hui, j'ai à cœur de transmettre mon expérience professionnelle et d’échanger et partager avec mes consœurs.


Formation dispensée par Alexandra BENOIT :

retourRetour retourHaut de page